• «Quand je travaille avec un enfant gravement malade, j’essaye avant tout de renforcer ce qu’il y a de sain en lui.»
    Christiane Rupp, musicothérapeute

  • «Danser, c’est comme parler en silence.
    C’est dire plein de choses sans dire un mot.»
    Yuri Buenaventura, musicien

  • «La créativité est contagieuse, faites-la tourner.»
    Albert Einstein

  • «Pour moi, entrer en mouvement, c’est entrer en méditation.»
    Maurice Béjart

  • «L’art et la musique touchent les jeunes patients là où les piqures ne peuvent pas les atteindre…»
    Petula Clark, chanteuse et marraine de la Fondation Art-Thérapie

  • «La couleur surtout, et peut-être plus
    que le dessin, est une libération.»
    Henri Matisse

InselSpital, Universitätsklinik für Kinderheilkunde, Bern

Musicothérapie en néonatologie
Prématurés, troubles de l’adaptation, anomalies congénitales

Les enfants prématurés figurent parmi les groupes de patients de plus en plus nombreux. Il n’est pas rare que les enfants restent hospitalisés jusqu’à quatre mois aux soins intensifs du service de néonatologie où ils sont soumis à de nombreux stimuli, comme des bruits imprévisibles. A ces enfants, les expériences acoustiques familières faites dans le sein de la mère, leur procurant cette sensation de sécurité et contribuant au développement du cerveau, leur font défaut. 

Depuis 2013, la musicothérapie créative permet aux prématurés et aux nouveau-nés malades qui séjournent à l’Hôpital de l’Île de Berne de faire des expériences sensorielles et acoustiques positives et apaisantes, individuellement adaptées. Les parents sont également encouragés à animer au moyen de leur voix la relation avec leur enfant, et ce depuis le tout début. Deux musicothérapeutes offrent aux familles cette thérapie innovante.

Responsables:
Dr. Jane McDougall, stv. Abteilungsleiterin Neonatologie
Tamara Ziegler, Musiktherapeutin, Musikpädagogin MAS, Musiktherapeutin für Frühgeborene
Rosmarie Suter, Musiktherapeutin FMWS

www.kinderkliniken.insel.ch

Film: Gesunde Entwicklung durch Nähe

Foto: Simon Kurt, Digitale Massarbeit.